• Josh

    J'suis né dans une maternité, dans les environs de St-Pétersbourg, en Russie, mais j'ai passé le plus grand temps de ma vie à Moscou. Je vivais dans la même rue qu'une fille, sombre. J'me souviens bien d'elle, elle avait une longue frange noire lisse qui lui barrait le visage, elle parlait pas beaucoup, elle s'appelait Saya. Elle m'attirait déjà petit, par sa voix notamment. Elle était aigue et enfantine, car mon premier souvenir remonte à mes 5 ans.

    J'regardais par la fenêtre de ma chambre, et j'voyais Saya chanter une comptine. J'me souviens juste de sa voix et de son visage pâle et calme.

    Depuis ce jour là, la musique est devenue une obsession. J'me suis mis à faire de la guitare électrique, puis de la basse électrique quand j'ai vu un concert de rock démentiel dans ma ville. Ensuite, au lycée, on a monté un petit groupe, baptisé les Black Suns sans trop savoir pourquoi, avec pour membres Mike, guitariste qui avait suivi les mêmes cours que moi, Jeff, londonien pur souche qui parle russe avec l'accent anglais, qui était batteur, et Eiri, chanteuse et également ma copine à l'époque, mais j'avais beau l'aimer, Saya hantait mes pensées jours et nuits.

    Puis un jour, au tout début de notre groupe, j'avais joué de la basse à fond dans ma chambre, étant donné que j'étais particulièrement énervé et que j'étais seul chez moi, sauf qu'au bout de 30 minutes, panne de courant. Je descends donc, et quelqu'un sonne à la porte. J'vais ouvrir, et là, j'vois Saya, devant moi, qui me demande une chose assez surprenante :
    "Pourquoi tu arrêtes de jouer ? Continue, ça claque et puis ça m'aide à réviser mes exams."
    J'ai donc commencé à penser que nos morceaux pouvaient marcher.

    On a donc commencé à donner des concerts au lycée en privé, puis ensuite dans les grandes fêtes dans Moscou, jusqu'à ce qu'un producteur nous repère et nous fasse faire notre premier CD.
    Ce jour là, Saya avait malheureusement disparu de mon existence, car elle avait déménagé ailleurs dans Moscou. J'étais extrêmement triste, au point de louper certaines répèt' pour pleurer dans ma chambre, toujours à la fenêtre, revoyant les souvenirs qui défilent...

    Puis, ma déprime passée, notre succès commençait à prendre tellement d'ampleur, qu'on avait programmé une tournée européenne. Les salles étaient remplies, et les concerts marchaient de folie.
    Sauf que deux semaines avant notre dernier concert, Eiri tombe dans le coma suite à un accident. Impossible de continuer la tournée sans chanteuse, donc Mike décide d'aller chercher une "remplacente" fan de notre groupe et qui connaisse nos chansons pour pouvoir assurer notre dernier concert. C'était un pari fou, mais Mike avait repéré une répétition de chorale en plein Moscou, il m'avait demandé de venir avec lui.

    Là, mon sang n'a fait qu'un tour quand je suis rentré dans la salle.
    Saya.
    Elle même, entrain de chanter à une perfection et une tonalité si proche de celle d'Eiri que j'en restais bouche bée.

    Mike était parti la voir en loges, et une semaine après, elle commence les répèts avec nous, sauf qu'elle ne semblait pas se souvenir de moi, et elle avait l'air si bien avec Mike que je préférais les laisser seuls. Ça me fendait le coeur, mais je n'avais pas le choix. Donc, je décidais de m'abandonner dans des morceaux de plus en plus tristes, mais toujours aussi bons à jouer, jusqu'au jour du concert, qui fut un des meilleurs moment de ma vie entière. La salle était en furie, et Saya était tellement à l'aise sur scène... que Eiri avait vite été oubliée du public russe. On est resté six mois en Russie pour commencer la production de notre prochain album, mais Saya semblait ne pas vouloir trop investir dedans, pour laisser sa place à Eiri. J'lui avait dit alors qu'elle avait une voix sublime et qu'elle pourrait faire des enregistrements à vide pour nous faire des "prototypes", et là j'ai vu un éclair dans ses yeux, elle m'avait reconnu. J'étais aux anges, je me surpassais pour essayer de capter son attention... jusqu'au jour ou Eiri sortit du coma, et appris dans les journaux musicaux qu'elle avait été remplacée. Elle n'a pas supporté la nouvelle et en tant que leadeuse, à demander à Saya de quitter le groupe.

    La fin du groupe était annoncée. Mike refuse de continuer sans Saya, et se voit dans l'obligation de la quitter, et de repartir en France, pour faire ses études, dégouté de la musique à cause d'Eiri. Moi je reste avec Eiri, impossible d'accompagner Mike à l'aéroport, ni de raccompagner Saya chez elle pour la faire digérer la nouvelle.

    Depuis, j'ai quitté Eiri pour Saya, qui m'aime autant que moi je l'aime. J'ai vu en elle un peu une soeur, une confidente, ma meilleure amie et une fille que j'aime, et je compte aller en France pour la première fois depuis le premier concert de Paris, pour vivre avec elle, qui vit en ce moment chez Mike et Eyen, copine de Mike et ex-actrice de second rôle dans les films.

    Mon histoire n'est pas la plus passionnante, loin de là, mais c'est la mienne et je n'ai que celle-là.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Janvier 2012 à 22:28
    2
    Samedi 7 Janvier 2012 à 22:33

    TROP BIIIEN (Malgré que je suis PTDR parfois)

    3
    Dimanche 8 Janvier 2012 à 12:56

    xD oui je vois que tu t'es fait des délires UwU

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :