• Chapitre 5 - Comme avant.

    Helloo !! Voilà la suite de l'histore dYza ;) !! Vous voulez savoir si elle va s'envoler hein... BHEN VOUS AVEZ QU'À LIRE %D
    *sors* 

    ------

    Je n’avais qu’une question en tête : comment faire ? Les vigiles étaient partout, balayant le sol de leurs lampes torches aussi aveuglantes que des phares de voiture en pleine nuit. En plus des vigiles, il y avait les ouvriers que l’oncle de Steve avaient engagé pour réparer la cage qui me tenait prisonnière. Ils étaient tous entrain de fumer, polluant l’air ambiant de leurs bouffées de fumée grisâtre et malodorante. Je distinguais à peine les traits de leur visages. L’odeur me parvint jusqu’aux narines, repoussante, extrêmement forte et particulièrement infecte.
    Pourtant, il allait falloir sortir de là. Sortir pour que ma libertée soit assurée. Des questions commençaient à se bousculer dans ma tête, il m’était impossible de les écarter, de les ignorer. Ells me demandaient toutes une réponse.
    Où allais-je aller, une fois que je serai libre ?
    Allais-je réussir à voler du premier coup, comme par instinct ?
    Est-ce que j’aurais la force de voler assez longtemps pour m’éloigner du château ?
    Aurais-je la force et le courage de laisser Steve, qui m’a accompagné et aidé pour m’en sortir ?
    Je n’avais réponse à aucune d’entre elles, et essayer de les trouver me donnait la migraine.

    Steve me proposa alors de le suivre, sauf que la chose allait s’avérer plus difficile que prévue. Premier obstacle, mes ailes, qui font pratiquement deux mètres d’envergure. Deuxième obstacle, le peu de cachette qu’offrait le chemin que nous allions devoir prendre, et sans se tromper. Mais nous ne voulions pour rien au monde abandonner notre évasion, la mienne plus particulièrement. Je me mis à suivre Steve, sauf que mes jambes, encore trop peu habituées à marcher, avaient du mal à suivre la cadence de sa marche, mais je combattais mes douleurs, et le suivait de mon mieux, sans me préoccuper de mes maladresses.

    Une fois arrivée à la première cachette, je pus enfin reprendre mon souffle? Steve, lui, n’était pas fatigué, regardant toujours autour de nous pour que les lumières des vigiles ne nous atteignent pas. Une fois hors de danger, il s’excusa auprès de moi, ayant complètement oublié que marcher ne m’était pas encore naturel.
    Soudain, je fus prise d’une envie de m’envoler. J’entendais des oiseaux, des corbeaux chanter dans le ciel noir de la nuit. Je voulais les rejoindre, et m’amuser en toute liberté dans l’obscurité qu’offrait ces nuages qui masquaient les rayons de la Lune décroissante. Je compris alors une chose, mon intuition me le disait. Pour finir mon chemin, ma course, ma voie vers la liberté, si loin mais qui se rapproche, il fallait que je m’envole. J’en parlai alors discrètement à Steve, qui, même dans le noir, acquiesca d’un mouvement de tête. Il n’avais visiblement pas envie de me quitter, moi non plus d’ailleurs. On n’abandonne pas un ami comme ça. Nous continuâmes notre chemin à pas de loup. Quelques instants plus tard, nous étions en bas de la colline sur laquelle était bâti le château, et nous pûmes nous réjouir du travail que nous avions fourni.

    Il était temps pour moi de prendre mon envol. De revenir à ma vie d’ange déchu, cachée au fond des forêts pour survivre. Je regardai alors Steve, qui m’encourageait, ses yeux pleurant de désespoir. Même s’il essayait de me faire croire qu’il pleurait de joie, je distinguais parfaitement le contraire, ce qui me donna un pincement au coeur.

    Je regardais alors face à moi, et fermai les yeux. Puis, comme par enchantement, je sentis le vent dans mon dos qui me porta une fois mes ailes grandes ouvertes. Je m’élevai alors dans les airs, sentant le froid et la pureté de l’ai de la nuit entre chacune de mes plumes qui battaient l’air pour me maintenir au dessus du sol, plus vivement que jamais. Au bout de quelques instants, je me laissais planer, jusqu’à toucher le sol à nouveau, regardant Steve au loin, remontant le chemin qui menait au château de sa famille, plus triste encore qu’avant mon envol. J’atterri à ses côtés, il sursauta. Il était maintenant si heureux de me voir que nous fûmes pris d’un fou rire pendant de longues minutes. Un fou rire de retrouvailles, on pouvait dire. Soudain, je me rappelai que j’avais une promesse à réaliser envers lui. Lui faire découvrir mon monde, les airs dans lesquels je suis maintenant si à l’aise. Je lui demandai alors de monter sur mon dos, il me fixa un moment, comme si il n’avait pas compris, puis me fit un des sourires les plus sincères que je n’ai jamais vu, et monta à coeur joie sur mon dos. J’avais peur de ne pas savoir monter, du fait de son poids, et de ma peur de le faire tomber. Mais le vent m’aida, comme la première fois, et nous montâmes dans les airs. Il s’émerveillait de chaque chose qu’il découvrait. Le monde paraissait tellement plus serein de là-haut… Steve m’apprit qu’une plage existait, au sud de la ville. Si j’arrivais à voler assez longtemps, j’aurais peut-être la chance de la voir.

    Je pris donc mon envol, montant en altitude grâce à la force que je puisais au fond de moi, suivant les indications de Steve pour savoir où est-ce que je devais tourner. J’allais vers l’océan, chose que je n’avais jamais pu voir, encore jamais vu de mes propres yeux. Il me disait que l’air sentait le sel et le sable fin, que les gens y flânaient en période de vacances, et que l’eau était assez mouvementée en hiver comme en été. Plus il en disait long, plus je voulais en savoir plus.

    Et plus j’avançais, plus cet air iodé me parvenait au nez, m’attirant comme du fer à un aimant.

    ------

    Alors vous en pensez quoi ? Vous voulez la suite ? Bhen je suis entrain de la passer à l'ordi je l'ai écrite hier... encore vers 22h ^^''


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Décembre 2011 à 18:05

    Prems 8D

    2
    Mardi 13 Décembre 2011 à 18:05

    MAIS T'ES LA PLUS RAPIDE DE LA MORT QUI TUE !!! 11 secondes après la publication de l'article :O

    3
    Mardi 13 Décembre 2011 à 18:08

    MDR ! 

    4
    Mardi 13 Décembre 2011 à 18:09

    Bon je viens de lire l'épisdoe 4 (et le commenter), voyons voir la suite *-*

    5
    Mardi 13 Décembre 2011 à 18:10

    Juste, ça fait zarb un point d'interrogation là xD

    "Une fois arrivée à la première cachette, je pus enfin reprendre mon souffle?"

    6
    Mardi 13 Décembre 2011 à 18:13

    TROP BIIIIEN LA SUIIIIITE *O*

    7
    Mardi 13 Décembre 2011 à 18:13

    owo'' cloclo c'est gourrée %D

    8
    Mardi 13 Décembre 2011 à 19:10

    Je capitule, j'était à la harpe et on à pas d'ordi là bas uwu

    xD sinooooon, WAHOU *O*

    Just WAHOU. C'est... je.. la suite.. Yza.. plage.. vole avec Steve <-- droguée. xD nan, c'est super ^^

    9
    Mardi 13 Décembre 2011 à 19:12

    Merci beaucouuup *O* !! je suis entrain décrire le 7e chapitre à la main, et y'aura peut-être un 2e... *se tait*

    Autrement je change le thème de No Name, je fais une nouvelle rubrique et je tape le 6e chapitre pour le blog :)

    10
    Mardi 13 Décembre 2011 à 20:45

    La suite, je meurs xwx

    Tu écris trop bien *^*

    11
    enemyl Profil de enemyl
    Mercredi 14 Décembre 2011 à 19:41

    j'adoooooooooooooreeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!

    12
    Jeudi 15 Décembre 2011 à 19:08

    Flandre >> THAAAANX *OOOO*

    enemyl >> Merciiiiiiiiiiiiiiiiiieuuuuuuuuuuuuuuuuuh !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    13
    Vendredi 16 Décembre 2011 à 19:07
    Un deuxième kwaaa *p*? Tome?? DIIIIT, C'EST INSOUTENABLE COMME SUSPENS >p<
    14
    Vendredi 16 Décembre 2011 à 21:08

    Ness >> XDDDDDD !!! Je sais, je sais... *veut faire languir tout le monde* *sadique powa*

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :